Festival Mythos

 

MATHILDE DAHYOT > CHARGÉE DU DÉVELOPPEMENT DES PUBLICS

ADRESSE POSTALE > 2 PLACE JULES VALLÈS 35136 ST-JACQUES-DE-LA-LANDE

SIÈGE SOCIAL > 57 QUAI DE LA PRÉVALAYE 35000 RENNES

WWW.CPPC.FR | 02 99 30 39 90 / 06 59 28 53 80

 

3 PIECES JOINTES
 

1

Fiche spectacle 1 I Le chant du père

Théâtre, Récit à partir de 12 ans

Hatice Özer

Mercredi 6 avril 2022 à 19h à la Parcheminerie

Durée 1h15

Tarifs de 5 à 15€

Spectacle sonore

Genre Théâtre I Récit I Musique

Mots-clés #Transmission #Intime #Oriental #Cabaret #Poésie #Héritage #Musique #Imaginaire #Conte

En 1986, Yavuz Özer arrive en France pour offrir un avenir meilleur à ses enfants, pour travailler et se fondre dans les usines, comme des milliers d’autres. Aussi loin qu’elle s’en souvient, sa fille Hatice l’a toujours entendu chanter l’exil, le mal du pays, le déracinement. Aujourd’hui comédienne c’est sur scène qu’elle l’invite à raconter ses tranches de vie. Ensemble, en turc ou en français, lui et elle racontent ces histoires universelles ou singulières de leur génération, des galères de papiers au désastre des conflits armés. Dans une sorte de cabaret où le public ne se contente pas d’être spectateur mais participe également à la cérémonie, tous deux dialoguent, chantent et racontent des histoires. Des histoires tendres et mélancoliques qui interrogent avec humour et délicatesse la notion d’héritage entre une fille et son père tiraillé entre deux pays.

Ce n’est ni du théâtre, ni un concert, ni une fête : c’est un cabaret khâmmarât. Le mot vient de l’arabe, il signifie « le lieu où l’on boit et où l’on chante ». Où la mélancolie s’efface pour laisser place à la joie.

La presse en parle “Entre chant et récit, entre rituel et cabaret intimiste, ce dialogue d’une grande délicatesse mêle langues et formes pour créer un langage passe-frontières.” (Scene Web)

Pour aller plus loin

Présentation “Le chant du père” : https://www.cdn-normandierouen.fr/production/le-chant-du-pere/

Journal de bord “Le chant du père” : https://vimeo.com/470050631?embedded=true&source=video_title&owner=86554160


 

Fiche spectacle 2 I The End

Théâtre à partir de 13 ans

Bert and Nasi

Vendredi 8 et samedi 9 avril à 19:30 au Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne (CCNRB)

Durée 1h00

Tarifs de 5 à 15

Spectacle visuel

Genre Théâtre et Danse

Mots-clés #Duo #Interrogation #Relation #Apocalypse #Environnement #Humour #Emouvant #Avenir

La fin est proche. Bert and Nasi peuvent même nous donner une date précise. « Mais la fin de quoi » demandez-vous ? Et bien… la fin de leur collaboration artistique déjà, celle de notre monde ensuite. Un spectacle qui nous invite à confronter nos espoirs et nos peurs quant au futur, de manière légère et désinvolte. Primé par la compagnie Forced Entertainment en Angleterre, The End nous parle de la catastrophe écologique de manière drôle et émouvante.

La presse en parle “À la fois insistant et déchirant, The End traite du temps que nous perdons et des personnes avec qui nous aimons le perdre.” The Guardian

Pour aller plus loin : https://vimeo.com/675398858?embedded=true&source=vimeo_logo&owner=47852973


 

Fiche spectacle 3 I Alain Damasio & Yan Péchin

Concert littéraire, à partir de 13 ans

Entrez dans la couleur

Vendredi 1 à 21h00 et samedi 2 avril à 19h00 au théâtre L'Aire Libre

Durée 1h15

Tarifs de 10 à 25€

Spectacle sonore

Genre Théâtre I Récit I Musique

Mots-clés #GuitareHero #Science-fiction #Poésie #Engagé

Entrer dans la couleur est un concert de rock-fiction porté par un duo hors norme.

À la guitare électrique et acoustique : Yan Péchin, musicien-clé d’Alain Bashung, qui a accompagné aussi bien Rachid Taha que Tricky, Miossec ou Higelin… Peintre en textures sonores, Yan est l’un des tout derniers Guitar Hero de l’Hexagone.

Au texte et à la voix : Alain Damasio, l’auteur culte de la science-fiction française, qui en seulement deux romans — La Horde du Contrevent et Les Furtifs — a conquis le public et la critique. Figure engagée, il met en musique son écriture physique et « poéthique », faite d’assonances et d’échos rythmiques, et fait bruisser dans ses textes son goût de la furtivité face à cette société de contrôle qui nous trace tout en nous sécurisant pour mieux nous anesthésier dans nos technococons.

La presse en parle « Le futur, c’est maintenant. »

Pour aller plus loin

Présentation “Entrez dans la couleur” : Epk Alain Damasio et Yan Péchin | "Entrer dans la couleur"

 

 

Fiche spectacle 4 I BOB ET MOI

Récit, à partir de 12 ans

Alexandre Virapin collectif Bajour

Mardi 5 avril à 19h00 au théâtre du Cercle

Durée 1h15

Tarifs de 5 à 10€

Spectacle sonore

Genre Théâtre I Récit

Mots-clés : #Questionnement #Quête #Identité #Origine #Racine #Emancipation #Préoccupation

Nous sommes au cœur de la nuit et pourtant, impossible de dormir. Doutes, démons, angoisses profitent de l’obscurité et du silence autour pour assaillir les esprits. Alexandre Virapin nous raconte comment l’enfant plein de tristesse qu’il était en cette nuit d’insomnie va faire une découverte qui va changer sa vie : Bob Marley.

Il nous fait découvrir l’histoire de Bob, ce chanteur populaire dont la renommée a dépassé les frontières de sa Jamaïque natale pour s’étendre au reste du monde, en liant les récits de sa vie intime.

Alexandre Virapin est membre de la compagnie BAJOUR et diplômé de l’École Supérieure du Théâtre Nationale de Bretagne en 2015. Longtemps habitué aux créations collectives, il vient nous présenter cette création en solo.

La presse en parle « Sa puissance au plateau vous fera passer du rire aux larmes. Vous en sortirez grandis avec la force des combats universels pour la liberté. »


 

Fiche spectacle 5 I BOB ET MOI en extérieur


Récit à partir de 12 ans

Alexandre Virapin collectif Bajour

Dimanche 3 avril à 15h00 à The Roof - Origines

Durée 1h15

Tarif entrée libre

Spectacle sonore

Genre Théâtre et Récit

Mots-clés #Questionnement #Quête #Identité #Origine #Racine #Emancipation #Préoccupation

Alexandre Virapin nous propose une adaptation « in situ » de sa dernière création Bob et moi créée en salle. Cette version en extérieur fait raisonner d’une façon singulière le récit intime de l’enfant qu’il était et les mots de Bob Marley, le tout relié à l’environnement qui nous entoure et sensible au vent dans les branches ou un oiseau qui chante.

- - -- - - - - - - - - - - - - - 

2

Liste des lieux accessibles pour le festival Mythos 2022
 
TNB // Contact Perrine : T +33 (0)2 99 31 08 31 // 02 99 31 12 31
Spectateurs à mobilité réduite 
 2 places de parkings accessibles devant le TNB.
 Salles de spectacle :
o Salle Serrau (310 places) : 4 places PMR
o Salle Parigot (100 places) : 2 places PMR
 Salles accessibles par ascenseur
 Les deux salles sont équipées de boucles magnétiques
 Subpacs : faire une demande de réservation à J-1, (caution : carte d’identité)
Plus d’infos :
Mobilité réduite :
 Placements adaptés pour les personnes en fauteuil et leur accompagnateur
Spectateurs malvoyants et aveugles :
 Spectacles naturellement accessibles aux aveugles et aux malvoyants
 Représentations en audiodescription avec des visites tactiles du décor et des costumes
Spectateurs malentendants, sourds et devenus sourds :
 Spectacles naturellement accessibles aux malentendants et sourds
 Représentations adaptées en langue des signes française
Système d’amplification sonore :
Toutes les salles du TNB disposent d’un système d’amplification sonore grâce à un boîtier individuel
disponible à la billetterie (casque ou boucle magnétique pour les personnes appareillées avec
position T).
 
Le Théâtre du Vieux Saint-Etienne (TVSE) // 02 23 62 18 48
 1 place de parking PMR
 Accès PMR derrière le gradin (passer par le petit jardin) et possibilité de passer par la grande
porte
 Toilettes PMR
 
Le Théâtre de la Parcheminerie // 06 79 77 81 78
 Accès PMR par l’arrière de la salle, rue Poulain Duparc
 2 places PMR en salle
 Pas de toilettes PMR
 
Le Cabaret Botanique // Jardin du Thabor
Espaces extérieurs :
 5 places parking PMR devant la place Sainte-Melaine
 Rampes d’accès
 Toilettes PMR
 Comptoirs bars et billetterie accessibles
Espaces intérieurs :
 Rampes sur le côté extérieur pour aller en fosse
 Comptoir bar accessible
 
CCNRB // +33 (0)2 99 63 88 22
 La structure permet l’accès aux spectacles à des personnes à mobilité réduite. La structure
est de plein pied.
 Pas de places de parkings PMR (se garer place Hoche ou place Saint-Melaine).
 Nombre de places PMR limitées, il n’y a pas de places attribuées/figées. Il y a la place pour
environ deux fauteuils. Il faut prévenir à l’avance la structure, afin qu’il puisse s’organiser.
 L’entrée pour les PMR se situe à l’entrée principale. Les deux grandes portes de l’entrée
peuvent être ouvertes.
 
La Péniche Spectacle // 02 99 59 35 38
 Pas accessible pour les PMR
 Boucle magnétique (faire une demande de réservation à J-1)
 
Le Théâtre du Cercle // 02 99 27 53 03
 Spectacles accessibles aux PMR
 Pour un meilleur accueil, merci de prévenir le théâtre lors de la réservation de votre billet
 Boucle magnétique (faire une demande de réservation à J-1)
 Personnel d’accueil formés à la LSF
 
La Paillette //02 99 59 88 88 – mail : mediation@la-paillette.net
 La salle de spectacle et la salle de création sont accessibles pour les personnes à mobilité
réduite.
 Deux places sont réservées pour les fauteuils en salle.
 Il y a une place de parking handicapée sur le parking arrière du théâtre. 
 Le théâtre a tout le matériel nécessaire pour la mise en place des boucles magnétiques mais
elles ne sont pas encore installées et cela nécessitera sans doute de les paramétrer avec une
personne appareillée. Le dispositif est donc actionnable, mais il faut au préalable prévenir le
nombre de personnes à appareiller.
 Attention, peu de parkings sont disponibles à proximité de la Paillette.
 
Le Triangle
 La structure a des places spécifiques pour les PMR dans la salle. Ces places sont bien placées
dans la salle en termes de visibilité. Les personnes doivent bien entendues précisées à la
billetterie qu'elles sont des PMR pour qu’elles soient accueillies au mieux.
 Un accès de plein pied à ces places est prévu. Les personnes peuvent rentrer par un accès
spécifique par le bas de salle.
 Des places de parking sont dédiées aux personnes à mobilité réduite mais il y a aussi la
possibilité de se stationner sous la grande halle en demandant à l'interphone de baisser les
plots.
 Handistar a notamment l'habitude de venir par la halle pour récupérer et déposer les
personnes au plus près de la salle de spectacle. La salle n'est pas équipée de boucle
magnétique.
 7 subpac sont à disposition sur toutes nos activités (spectacles/ateliers) du public
sourds/malentendants en priorité mais aussi du public entendant.
 Par ailleurs, Marie Minne en charge de l'accueil billetterie pratique la LSF et peut donc
accueillir le public signant au Triangle.
 Le théâtre met à disposition du public un programme de nos spectacles et une présentation
de la structure du triangle en FALC (Facile à lire et à comprendre), un document pour tous
mais notamment accessible aux publics en déficience intellectuelle, difficulté de lecture,
malvoyance, ou allophones. 
Plus d’infos : https://letriangle.org/accessibilite
 
Le MeM
 4 places de parkings PMR
 Rampes d’accès
 Espace dédié aux fauteuils
 Comptoirs accessibles
 Toilettes PMR
 
L’Aire Libre
 4 places de parkings PMR à l’avant et à l’arrière du Théâtre
 Rampe d’accès et ascenseur
 1 toilette PMR
 Boucle magnétique sur les spectacles signalés avec le pictogramme suivant :
 
Le Tambour // 02 99 14 11 41 – mail : sarah.dessaint@univ-rennes2.fr
 
 Places de parking PMR sur le parking de l’université Rennes 2
 4 places PMR en haut de gradin
 3 boucles magnétiques individuelles (faire une demande de réservation à J-1)
 
La Maison du Livre
 Parkings PMR en face de la maison du Livre
 4 places PMR dans la salle
 Ascenseur
 Pas de boucle magnétique mais possibilité d’emprunt avec Rennes Métropole (faire une
demande de réservation à J-7)
 Toilettes PMR homme et femme
 
Pôle Sud (La Maison Tellier) // 02 99 77 13 20
 Une dizaine de places de parkings PMR
 Une rampe/chemin PMR sur le parking pour accéder à la salle
 8 places PMR dans la salle
 
Centre culturel de Liffré // 02 99 68 58 58
 1 place de parking PMR (rue Pierre de Coubertin - Pour arriver au centre culturel, il y a une
pente assez forte, donc il est possible d’avancer la voiture devant les portes du centre, pour
ensuite garer la voiture sur le parking)
 Spectacles accessibles aux chiens d’assistance aux personnes en situation de handicap
 
Plus d’infos :
Spectateurs à mobilité réduite 
 Toutes les salles de spectacles de Liffré sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. Le
placement et le nombre de places étant spécifiques à chaque salle, merci de nous contacter
en amont des spectacles pour optimiser votre venue. Le centre culturel dispose également
de toilettes adaptées.
 Pour les évènements en extérieur, merci de nous contacter pour que nous puissions vous
donner des informations précises en fonction du lieu et des déplacements éventuels prévus.
Spectateurs sourds ou malentendants
 Le centre culturel ne dispose pas encore de boucles magnétiques ou la traduction des
spectacles en langue des signes.
 Certains spectacles sont très visuels donc plus facilement accessibles aux personnes sourdes
ou malentendantes, et aux personnes allophones.
Chiens-guides
 
 Tous les spectacles sont accessibles aux chiens d’assistance aux personnes en situation de
handicap.
 
Le Liberté // 02 99 85 84 84 (12h-19h)
 Stationnement : l’accès piéton « Liberté » est le plus proche de la porte prioritaire. Elle est
de couleur jaune. Un ascenseur est disponible via cette entrée/sortie. En raison de la forte
affluence les soirs de spectacles, le parking De Gaulle – Gare affiche souvent complet. Nous
vous conseillons de privilégier les parkings Colombier et Arsenal
 Places PMR (cela dépend de la jauge du spectacle)
 
Plus d’infos :
https://leliberte.fr/wp-content/uploads/2021/06/GuideAccessibilite.pdf
 
La Brasserie // Contact Brasserie Denis.PRODHOMME@citedia.com /// Coordinateur Évènementiel
 Places de parkings PMR : rue de Vern (1 place PMR) et au parking de l’église (1 place PMR)
 Accessible PMR
 Salle de plein pied
 Toilettes PMR
 Boucle magnétique (faire une demande de réservation à J-1)
 
La Ferme de Quincé
 Accessible PMR (il est possible d’avancer la voiture devant la ferme, pour ensuite garer la
voiture sur le parking le plus proche)
EESAB
 Places de parkings PMR place Hoche
 Accessible PMR
 Ascenseur
 Toilettes PMR
 
The Roof – Origines
 Places de parkings PMR place Hoche
 Accessible PMR
 Sanitaire PMR
 
 
- - - - - - - - - - - - - - -
 

3

 
FESTIVAL MYTHOS, du 1er au 10 avril 2022 à Rennes métropole
Ce document est un guide et un programme du Festival Mythos. Le Festival Mythos se déroulera du
1er avril au 10 avril 2022. Mythos est un festival d’arts de la parole. L’association organisatrice, le
CPPC (Centre de Production des Paroles Contemporaines), vous propose de découvrir différents
aspects du spectacle vivant : théâtre, conte, chant…
 
Que pouvez-vous faire à Mythos ?
Vous pouvez découvrir des spectacles, assister à des concerts, danser, très bien manger avec les
Toqués de Mythos. Mythos est également un festival de gastronomie. De grands cuisiniers Français
et étrangers, font à manger dans le restaurant du festival le midi et le soir.
 
Mythos, c’est pour qui ?
Le festival est accessible à tout le monde ! La programmation est variée. Les spectateurs peuvent
assister à des spectacles tout public et d’autres plus exigeants.
Des temps de rencontres et de visites en groupe (via structures scolaires, socio-culturelles ou
médico-sociales) pourront venir enrichir cette découverte artistique. Cette démarche d’ouverture
culturelle se définit par trois objectifs : faciliter l’accès de chacun à un évènement important de la vie
culturelle rennaise afin construire ses propres habitudes culturelles, permettre à chacun de
découvrir des disciplines artistiques en plein changement : le conte, le récit seul en scène, la chanson
française, le slam, et faciliter la rencontre avec les artistes et mieux comprendre leur démarche de
création, leurs engagements et leurs idées.
 
L’accessibilité à Mythos
 
Mythos s’engage pour une meilleure accessibilité des lieux du festival et des œuvres qui y sont
présentées. Pour les personnes malentendantes, des boucles magnétiques et des SubPacs seront à
disposition sur de nombreux spectacles de la programmation. Le festival est également adapté et
accessible aux personnes à mobilité réduite. Afin de préparer au mieux votre venue n’hésitez pas à
nous appeler au 0299307070.
 
Où est situé le festival Mythos ?
 
Le festival est principalement situé dans les jardins du Thabor, dans le centre-ville de Rennes. La
majorité des concerts ont lieu à cet endroit, c’est le cœur du festival. L’association est aussi en
partenariat avec d’autres salles de spectacle de Rennes Métropole, où les spectacles de théâtre sont
diffusés pendant le festival, comme le Théâtre du Cercle, le théâtre du Vieux Saint Etienne... Ainsi, le
festival Mythos se déroule dans toute la ville !
 
La programmation des concerts
Vendredi 1er avril à 21h00 et le samedi 2 avril à 19h00 au théâtre L’Aire Libre à Saint-Jacques-de-
la-Lande, Alain Damasio et Yan Péchin. Les prix varient de 10€ à 25€. Durée : 1h15.
Entrer dans la couleur est un concert de rock-fiction porté par un duo hors norme.
À la guitare électrique et acoustique : Yan Péchin, musicien-clé d’Alain Bashung, qui a accompagné
aussi bien Rachid Taha que Tricky, Miossec ou Higelin… Peintre en textures sonores, Yan est l’un des
tout derniers Guitar Hero de l’Hexagone.
Au texte et à la voix : Alain Damasio, l’auteur culte de la science-fiction française, qui en seulement
deux romans — La Horde du Contrevent et Les Furtifs — a conquis le public et la critique. Figure
engagée, il met en musique son écriture physique et « poéthique », faite d’assonances et d’échos
rythmiques, et fait bruisser dans ses textes son goût de la furtivité face à cette société de contrôle
qui nous trace tout en nous sécurisant pour mieux nous anesthésier dans nos technococons.
 
Vendredi 1er avril à 19h00 au Cabaret Botanique dans les jardins du Thabor, Delgres. Les prix
varient de 10€ à 20€. Durée : 1h30.
Une batterie, une guitare et un tuba, voilà les fondations du trio Delgres qui réinvente le blues. La
musique fascinante qu’il produit est un savant mélange de rock sous hypnose, de deep soul et de
garage abrasif. Cette musique rebelle et brûlante, porte le message de Louis Delgres, héros de la
lutte contre l’esclavage en Guadeloupe, et fait ainsi vibrer aussi bien nos corps que nos esprits.
 
Vendredi 1er avril à 21h00 au Cabaret Botanique dans les jardins du Thabor à Rennes, The
Limiñanas, Ausgang et Etienne de Crécy (DJ set). Les prix varient de 15€ à 35€.
Début du concert Ausgang : 21h00. Durée : 1h15.
Leadé par la rappeuse Casey, le groupe Ausgang va ranimer vos sens avec ce premier album surfant
entre les frontières du rock et du rap. Ausgang est un concentré de rage, d’humour noir, de sons
lourds et électro.
Début du concert The Limiñanas : 22h45. Durée : 1h30.
Le fruit de leur collaboration discographique avec le pionner français de la musique électronique,
Laurent Garnier : leur dernier album De Pelicula. Accompagnés sur scène par sept musiciens dévoués
corps et âmes, Lionel et Marie Limiñana interpréteront des morceaux à mi-chemin entre le rock
psychédélique signature du groupe, et la techno inimitable du DJ français.
Début du concert Étienne de Crécy : 0h30. Durée : 1h30.
 
Étienne de Crécy est un acteur incontournable de la scène électronique internationale. En vingt ans
d’un parcours en constante évolution, le producteur français signe des albums majeurs de
l’électronique mondiale.
 
Vendredi 1er avril à 21h00 au Pôle Sud à Chartres, La Maison Tellier. Les prix varient de 15€ à 20€.
Durée 1h15.
Septième album de La Maison Tellier, il est né dans l’urgence d’agir, de créer, de s’évader. Sur une
scène peuplée de fantômes bienveillants, les cinq musiciens sont revenus à leurs premières amours,
un folk-rock aux accents soul, simple, caressant, joué avec ferveur par des faux-frères heureux de se
retrouver de nouveau.
 
Samedi 2 avril à 20h30 à la Péniche Spectacle, le groupe Duo Du Bas. Les prix varient de 12€50 à
14€. Durée 1h10.
Avec cette nouvelle création, Elsa Corre et Hélène Jacquelot sont parties en quête d’héroïnes. Des
femmes qui ont une histoire, un combat, une folie, une lubie, une étrangeté ou un passé décadent.
Ce genre de femme que tout le monde connait dans le coin mais à qui on ne va pas forcément
parler. Leur histoire a des allures de conte, où chaque étape du voyage est une rencontre avec une
géante aussi merveilleuse qu’étrange…
 
Samedi 2 avril à 18h00 au Cabaret Botanique dans les jardins du Thabor, Jacques. Les prix varient
de 10€ à 20€. Durée 1h15.
Après 3 ans à faire le tour du monde en tapant sur des casseroles, puis 3 ans dans la montagne
Marocaine à réfléchir encore un peu à pourquoi j’existe, je suis arrivé à la conclusion que tout ce que
j’entreprends ne sert que moi et que le plus beau cadeau que je pouvais vous offrir n’était autre que
mon absence. Et puis j’ai changé d’avis…
 
Samedi 2 avril à 21h00 au Cabaret Botanique dans les jardins du Thabor, Thylacine, Lewis OfMan
et November Ultra. Les prix varient de 15€ à 35€.
Début du concert November Ultra : 21h00. Durée : 50 minutes.
November Ultra, chanteuse à la voix profonde et apaisante crée une musique inspirée par la folk, la
copla espagnole, le R&B, et les comédies musicales des années 60.
Début du concert Lewis OfMan : 22h05. Durée : 1h00.
Lewis OfMan est un musicien électronique aux multiples talents, pouvant aussi bien nous plonger
dans une mélancolie et nous faire rêvasser que nous faire danser et nous déhancher.
Début du concert Thylacine : 23h35. Durée : 1h15.
Après avoir enregistré ses disques à bord du Transsibérien, sur les routes argentines et aux Îles
Féroé, Thylacine se tourne cette fois vers le temps plutôt que l’espace. Il reprend aujourd’hui des
 
œuvres classiques, issues des répertoires de Mozart, Beethoven, Schubert ou Satie en s’appropriant
et revisitant des partitions dans son style unique, loin des sentiers battus.
 
Dimanche 3 avril à 18h00 au Cabaret Botanique dans les jardins du Thabor, Jeanne Cheral. Les prix
varient de 10€ à 25€. Durée 1h15.
Jeanne Cheral s’installe seule en scène et visite sa propre histoire du cinéma en interprétant des
morceaux qu’elle aime. Elle peut tout faire : La Chanson d’Hélène pour se souvenir de Romy
Schneider, Porque te vas de Carlos Saura et Jésus revient où elle entraine la foule avec elle.
 
Dimanche 3 avril à 21h00 au Cabaret Botanique dans les jardins du Thabor, Hubert-Félix Thiéfaine
et Terrenoire. Les prix varient de 15€ à 35€.
Début du concert Terrenoire : 21h00. Durée : 1h00.
Les sons et les textes de Terrenoire sont travaillés comme de la poésie du 21ème siècle. Le groupe
aborde avec nous ses joies comme ses peines, de manière pudique et franche.
Début du concert Hubert-Félix Thiéfaine : 22h15. Durée : 1h30.
Deux décennies après son inoubliable tournée en solitaire, Hubert-Félix Thiéfaine revient sur scène
dans une formule acoustique. Reprenant sa guitare et son harmonica, il a cette fois convié quatre de
ses musiciens à l’accompagner sur scène. À eux cinq, ils interpréteront des arrangements épurés
d’une setlist qui fera la part belle aux classiques intemporels et qui partira à la découverte de
quelques joyaux méconnus.
 
Lundi 4 avril à 18h00 au Cabaret Botanique dans les jardins du Thabor, Alexis HK. Les prix varient
de 10€ à 20€. Durée : 1h15.
Alexis HK est sorti de la torpeur de Comme un ours – spectacle à la croisée du conte, du one man et
du concert mis en scène par Nicolas Bonneau – pour se diriger vers la couleur, le jeu, et
l’expérimentation. Avec Bobo Playground, son prochain album à paraître en septembre 2022,
l’auteur a la plume joueuse et toujours aiguisée, s’amuse d’une production frôlant le hip-hop et
garde ce qui le caractérise depuis toujours : un goût exquis de la langue et une mise en bouche
gourmande, précise et inspirée.
 
Lundi 4 avril à 21h00 au Cabaret Botanique dans les jardins du Thabor, Camille (Lalàlive). Les prix
varient de 15€ à 35€. Durée : 1h30.
Camille présentera au Festival Mythos un spectacle inédit, à mi-chemin entre un concert interactif et
une chorale improvisée et vous invite à participer à un Lalà. Un Lalà c’est quoi ? Ce n’est ni un
spectacle, ni une chanson. Un Lalà, c’est chanter des phrases simples, qui à force de répétition
perdent leur sens premier et se transforment. Une véritable expérience à vivre en collectif !
 
Mardi 5 avril à 18h00 au Cabaret Botanique dans les jardins du Thabor, Yseult. Les prix varient de
15€ à 25€. Durée : 1h30.
Aujourd’hui Yseult se libère et prend toute son ampleur, elle prend le contrôle pour nous faire
perdre le nôtre, et nous fait transpirer au gré de ses désirs. La chanteuse est aussi bien une diva
étincelante qui suspend le temps sur un piano/voix, qu’un objet de fantasmes qui suspend son corps
nu sur des cordes de shibari. Aussi à l’aise en héritière de la chanson française qu’en reine du
dancehall, Yseult explore et expose tout son être.
 
Mardi 5 avril à 21h00 au Cabaret Botanique dans les jardins du Thabor, Keziah Jones et Kutu. Les
prix varient de 15€ à 35€.
Début du concert Kutu : 21h00. Durée : 1h00.
Composé du musicien Théo Ceccaldi et des chanteuses Hewan Gebrewold et Haleluya Tekletsadik, le
groupe Kutu marie la liberté du jazz à la profondeur des sons azmaris. Pour leur live, Théo a imaginé
un set où se croisent improvisation, envolées vocales et énergie punk à partir de poèmes politiques
et féministes et de rythmiques tribales éthiopiennes.
Début du concert Keziah Jones : 22h30. Durée : 1h30.
Virtuose de la guitare électrique, Keziah Jones est repéré au début des années 90 alors qu’il joue
dans le métro parisien. Depuis, il a inventé une musique aux sonorités métissées où fusionnent funk,
rock et blues, qu’il a baptisé Blufunk. Très influencé par son compatriote Fela et par le funk de
Prince, il parcourt le monde depuis plus de deux décennies, livrant régulièrement des albums, tels
d’éclectiques cartes postales.
 
Mercredi 6 avril à 18h00 au Cabaret Botanique dans les jardins du Thabor, Rodolphe Burger. Les
prix varient de 10€ à 25€. Durée : 1h30.
Fondateur du groupe Kat Onoma, guitariste pour Alain Bashung et chanteur, Rodolphe Burger
développe depuis 30 ans une carrière des plus originales. À travers son label il fait également
paraître plus d’une vingtaine d’albums qui l’a vu collaborer avec de nombreux auteurs et artistes.
Mais c’est en ne s’interdisant rien et en créant du rock poétique que Rodolphe Burger choisit de
décoder ce monde où le provisoire est devenu permanent, et le réel de plus en plus fictif.
 
Jeudi 7 avril à 18h00 au Cabaret Botanique dans les jardins du Thabor, Birds on a Wire. Les prix
varient de 10€ à 25€. Durée : 1h15.
Figures très libres du paysage musical français, Rosemary Standley et Dom La Nena s’associent dans
Birds on a Wire pour interpréter en duo des reprises d’horizons multiples.
Connue en particulier pour être la chanteuse du groupe Moriarty, Rosemary Standley apparaît
comme l’une des voix les plus remarquables de la scène contemporaine. À la fois chanteuse et
violoncelliste, Dom La Nena s’est quant à elle affirmée comme une auteure-compositrice-interprète
de premier plan.
 
Eprises d’aventures atypiques, elles ont donné́ naissance en 2012 à Birds on a Wire pour interpréter
en duo un florilège très éclectique de reprises. Elles reprennent à présent leur envol avec un
répertoire différent, composé de reprises de Pink Floyd, Bob Dylan, Gilberto Gil ou encore Cat
Stevens, ce deuxième volet amène le duo et le public à effectuer un nouveau voyage musical riche
en beautés et en émotions.
 
Jeudi 7 avril à 21h00 au Cabaret Botanique dans les jardins du Thabor, General Elektriks, Myd et
NTO. Les prix varient de 15€ à 35€.
Début du concert General Elektriks : 21h00. Durée : 1h30.
Depuis ses claviers, Hervé Salters concocte un melting-pot musical de haut vol, entre funk, pop et
électro. Si la musique s’adresse particulièrement aux hanches, il n’est pas question dans les textes de
nier les points importants d’une humanité en plein questionnement. Selon Salters, crise climatique
et funk androïde font bon ménage. Sur certains morceaux il imagine même l’invasion extra-terrestre
de notre planète et la réaction des humains face à celle-ci.
Début du concert Myd : 22h00. Durée : 1h00.
Myd est un garçon qui sait faire rire de bien des façons, sans jamais trop se forcer, et qui par ailleurs
sait aussi faire de la musique à peu près dans toutes les situations Ce qu’on entend sur premier
album est la parfaite synthèse d’une décennie d’aventures personnelles et sonores : un périple entre
la house, la pop et l’atelier bricolage, baigné dans une atmosphère d’été sans fin, à la fois hédoniste
et mélancolique.
Début du concert NTO : 0h10. Durée : 1h30.
Le producteur et compositeur NTO entame un nouveau chapitre de sa carrière et publie un premier
album techno-house minimale, Apnea. Composé de mélodies fédératrices et d’un groove
doucement propulsif, de basses profondes et d’harmonies lysergiques, NTO filtre ses mélodies pour
mieux les faire jaillir, éclatantes, comme on sortirait de l’eau après avoir touché le fond.
 
Vendredi 8 avril à 20h30 au Centre Culturel de Liffré, H-Burns & The Stranger Quartet. Les prix
varient de 9€50 à 19€. Durée : 1h10.
Cinq ans après la disparition du poète canadien, H-Burns rend un hommage à Leonard Cohen,
accompagné par un quatuor à cordes. En intitulant son septième album Midlife en 2019, H-Burns
avait peut-être donné un indice sur ce qui allait suivre. Car ce sont les disques de Leonard Cohen qui
ont formé son goût quand il était plus jeune et l’ont jeté sur les chemins du folk et de la poésie,
comme tant d’autres avant et après lui.
 
Vendredi 8 avril à 18h00 au Cabaret Botanique dans les jardins du Thabor, Youssoupha. Les prix
varient de 10€ à 25€. Durée : 1h30.
Youssoupha, une figure presque de vétéran sinon de référent dans le rap français mélange les
héritages musicaux et les genres. De la Trap au Drill en passant par le R’nB, le rappeur franco-
congolais aligne sur des kilomètres les punchlines mythiques, les assonances et allitérations. Sorti en
 
2021, le très attendu Neptune Terminus, son sixième album, nous prouvait à nouveau toute
l’étendue de son talent, pour ceux qui avaient encore besoin d’être convaincus.
 
Vendredi 8 avril à 21h00 au Cabaret Botanique dans les jardins du Thabor, Peter Doherty &
Frédéric Lo, Malik Djoudi et Kalika. Les prix varient de 15€ à 35€.
Début du concert Malik Djoudi : 21h00. Durée : 1h00.
Entouré de machines pendant trois ans, manipulant ce son électro qu’il adore, Malik Djoudi souhaite
aujourd’hui revenir au vivant et pouvoir être accompagné sur scène d’autres musiciens. Sans
omettre les possibilités des synthés et des arrangements à venir, le chanteur est allé à l’essentiel,
composant avec la basse et la batterie, inspiré par les grooves simples et efficaces de Frank Ocean
ou Mac Miller. En contournant les codes et systématismes de la pop actuelle Malik Djoudi continue
sans cesse de surprendre son public.
Début du concert Peter Doherty & Frédéric Lo : 22h15. Durée : 1h30.
Frédéric Lo, guitariste et compositeur, souhaitait à l’origine proposer à Peter Doherty de reprendre
un titre, leur collaboration donnera finalement lieu à un album entier. Sur ce nouvel opus The
Fantasy Life of Poetry and Crime, inspiré en partie par Étretat et son fameux Arsène Lupin, le
confinement, et sa nouvelle sobriété, Peter Doherty écrit les paroles (et les chante), Frédéric Lo la
musique (et la joue). Ils seront accompagnés sur scène de certains membres des Puta Madres et de
Babyshambles.
Début du concert Kalika : minuit. Durée : 1h00.
Affirmative et combattante, la voix de Kalika fait l’effet d’un coup de poing dans un gant de velours.
Ses paroles crues racontent les histoires d’amour tumultueuses d’une jeune féministe de 23 ans, fan
de Dalida et assumant son amour du kitsch. Elle amène une nouvelle génération de chanteuses à
parler de sexe avec la même crudité que leurs homologues masculins, brisant (enfin) les clichés de
douceur et de docilité encore trop souvent accolés au féminin.
 
Samedi 9 avril à 18h00 au Cabaret Botanique dans les jardins du Thabor, Charlotte Cardin. Les prix
varient de 10€ à 20€. Durée : 1h15.
Chaque jour est une nouvelle opportunité pour se construire, grandir et évoluer. Charlotte Cardin
maximise cette formule en tant qu’auteure, compositrice et interprète. Guidée par son instinct et
dotée d’une voix bouleversante, l’artiste Montréalaise écrit des hymnes personnels sur la vie et
l’amour, sans filtre. Plutôt que de s’éloigner des détails, elle met en lumière chacun d’eux, de la
manière la plus authentique qu’il soit.
 
Samedi 9 avril à 20h30 a à la Péniche Spectacle à Saint-Grégoire, Victoria Delarozière et Le Grand
Orchestre Jo Zeugma. Les prix varient de 6€ à 10€. Durée : 1h15.
Victoria Delarozière et Jo Zeugma ont sillonné ensemble les routes d’Europe et des Amériques,
portant leurs chansons en bandoulière aux quatre coins du globe. Après deux albums, la chanteuse-
auteure-compositrice confie l’orchestration de ses nouveaux morceaux à son fidèle acolyte. Après
 
des mois de travail acharné, le duo est fin prêt à brûler les planches accompagnées de onze
musiciens !
 
Samedi 9 avril à 21h00 au Cabaret Botanique dans les jardins du Thabor, Barbara Rivage, Crystal
Murray, Bagarre (club) et Guts DJ Set. Les prix varient de 15€ à 35€.
Début du concert Barbara Rivage : 21h00. Durée : 50 minutes.
Dès les premières notes, Barbara Rivage nous plonge dans un univers mêlant électro et pop
psychédélique. La voix sombre, intense et sensible de Roxane qui n’est pas sans rappeler celle de
Catherine Ringer, vient soutenir des textes en français et des mélodies obscures qui nous plongent
dans une transe profonde et exaltée. Barbara Rivage provoque un duel passionné entre ses riffs
torturés et les sons aériens du clavier et navigue avec une étonnante aisance entre puissance et
sensibilité.
Début du concert Crystal Murray : 22h00. Durée : 1h00.
Autrice, compositrice et interprète, Crystal Murray est un talent né naturel. Sortie de sa chrysalide
courant 2020 avec I Was Wrong, un EP peigné par la soul anglophone et la pop contemporaine,
Crystal Murray entre avec grand fracas en 2022. Tout en conservant des aspirations vocales venues
de la soul, la millenial aborde le rap américain, qu’il soit des nineties ou d’aujourd’hui, et continue de
naviguer entre house et jazz.
Début du concert Bagarre Club : 23h20. Durée : 1h00.
Avec sa nouvelle formule, Bagarre nous invite dans son club : sans frontière, sans genre, où la liberté
est totale. Pour Bagarre, la fête est combative. On s’y mélange, on y est libre d’être qui on veut,
comme on veut. Musicalement, les cinq membres restent fidèles à leur amour pour le chaos des
musiques d’internet, qui font vibrer les corps. On passe du rap à la baile funk en se permettant des
détours par du « happycore » avec des textes où l’on crie toujours l’amour et la douleur du temps
présent.
Début du concert Guts DJ Set : 00h30. Durée : 2h.
Guts est un DJ et producteur passionné. Artiste éclectique et auteur du tube hip-hop Simple et funky
avec Alliance Ethnik en 1995, il enchaine ensuite les albums solos, jusqu’à Philantropiques en 2019. «
Digger » inspiré, Guts s’adonne à sa passion et glane ainsi des pépites afro-tropicales, mi-soul mi-
funk, et se donne comme devoir de nous les faire découvrir à travers des compilations comme
Straight from the deck 2 en 2021 mais surtout par ses sets endiablés.
 
Dimanche 10 avril à 20h00 au Liberté à Rennes, Marie-Flore, Selah Sue et Gaëtan Roussel. Les prix
varient de 15€ à 40€.
Début du concert Marie-Flore : 20h00. Durée : 1h00.
Auteure, compositrice, interprète et multi instrumentiste, Marie-Flore est une amatrice de pop sous
toutes ses formes. Dans ses textes, elle cultive les thématiques vénéneuses, se plait à chanter des
jeux de mots sensuels, parfois abrupts. Après Braquage, son premier album, elle revient sur scène
pour défendre un nouveau disque prévu courant 2022. Minois de chat au cœur écorché, regard bleu
cristallin et timbre à nulle autre pareil, sur scène Marie-Flore prend d’assaut nos cœurs.
 
Début du concert Selah Sue : 21h30. Durée : 1h15.
Selah Sue est âgée de seulement 19 ans lorsque son tube Raggamuffin lui offre un succès planétaire
grâce à son grain groovy et à son allure pétillante. La chanteuse belge signe aujourd’hui son grand
retour dans l’industrie musicale avec un troisième album Persona une ode aux multiples
personnalités et états d’âmes vécues par l’artiste. La voix emplie de soul, que nous retrouvons sur ce
nouvel album nous fait chaud au cœur.
Début du concert Gaëtan Roussel : 23h00. Durée : 1h15.
En groupe, en duo, en solo, comme producteur ou comme auteur, Gaëtan Roussel donne toujours
une griffe, une personnalité unique, sans ostentation, à ses compositions comme à ses
collaborations. Voix légendaire de la scène française contemporaine, il poursuit en parallèle de son
groupe Louise Attaque un parcours solo aussi unique que fascinant et revient avec un album Est-ce
que tu sais ? dans lequel il cultive une nouvelle page, splendide et forte, où chaque titre va rester
profondément en vous.
 
Dimanche 10 avril à 21h00 au Cabaret Botanique dans les jardins du Thabor, Vaudou Game et
Java. Les prix varient de 15€ à 35€.
Début du concert Vaudou Game : 21h00. Durée : 1h15.
Sur ce quatrième album, Peter Solo se sépare pour la première fois de ses saxophone, trompette et
trombone pour convier à la place un arsenal de claviers. Il laisse ainsi les touches noires et blanches
plaquer des accords bondissants sur des partitions plus acides. Comme d’habitude, Vaudou Game
utilise du matériel vintage et strictement analogique pour créer sa musique et nous offre un cocktail
convoquant forces spirituelles, groove effréné et afro-funk militant !
Début du concert Java : 22h30. Durée : 1h15.
Après un silence de plus de dix ans, les quatre compères de Java décident de remonter sur scène,
non pas pour jouer la corde nostalgique, mais parce qu’ils ont encore beaucoup de choses à dire.
Enrichi des différentes expériences des membres du groupe, Java est comme le vin, il vieillit bien et
s’apprête à délivrer un cru millésimé vingt ans d’âge !
 
La Scène 17
Depuis ses débuts, le Festival Mythos veut favoriser la découverte d’artistes encore méconnus du
grand public. Un rendez-vous ouvert au plus grand nombre et accessible gratuitement et sans
réservation, pour être les premiers à découvrir les talents de demain.
Accompagnés par le 4bis Information Jeunesse, Morgane, Loana, Jules et Toilabati ont pu se glisser
dans la peau des programmateurs du festival. À cette occasion ils ont pu choisir et accueillir le
groupe de leur choix qui se présentera le mercredi 6 avril à̀ 17h00 sur La Scène 17 Capeos.
Samedi 2 avril : Chien noir (Chanson)
Dimanche 3 avril : Janie (Chanson française)
Mercredi 6 avril : Tallou (Pop expérimentale)
 
Samedi 9 avril : Tallisker (Musique électronique)
Dimanche 10 avril : Tempo Tempo!
Où et quand ?
Dans les Jardins du Thabor.
À savoir
Durée 1h / gratuit sans réservation
La programmation des pièces de théâtre
Vendredi 1er avril à 21h00 au théâtre L’Aire Libre à Saint-Jacques-de-la-Lande, Entrer dans la
couleur d’Alain Damasio & Yan Péchin. Les prix varient de 10€ à 25€. Durée : 1h15.
Spectacle sonore.
Entrer dans la couleur est un concert de rock-fiction porté par un duo hors norme.
À la guitare électrique et acoustique : Yan Péchin, musicien-clé d’Alain Bashung, qui a accompagné
aussi bien Rachid Taha que Tricky, Miossec ou Higelin… Peintre en textures sonores, Yan est l’un des
tout derniers Guitar Hero de l’Hexagone.
Au texte et à la voix : Alain Damasio, l’auteur culte de la science-fiction française, qui en seulement
deux romans — La Horde du Contrevent et Les Furtifs — a conquis le public et la critique. Figure
engagée, il met en musique son écriture physique et « poéthique », faite d’assonances et d’échos
rythmiques, et fait bruisser dans ses textes son goût de la furtivité face à cette société de contrôle
qui nous trace tout en nous sécurisant pour mieux nous anesthésier dans nos technococons.
 
Vendredi 1er avril à 20h30 à la Péniche Spectacle à Rennes, Il ne tient qu’à nous de la compagnie
Ocus. Les prix varient de 12€50 à 14€. Durée : 50 minutes.
C’est un cabaret chanson et théâtre, avec des petites histoires qui se glissent à l’oreille et au cœur,
des chansons qui se fredonnent et réchauffent… Ce duo complice et passionné vient prendre le
temps de résonner doucement son rapport au monde. Être là ensemble, et créer un cocon. Il y joue
la vie et tout ce qui s’ensuit. Il y parle des gens et des multiples sentiments. Les yeux dans les yeux,
l’âme profonde et le sourire aux lèvres, ce spectacle est comme une aventure humaine ! Corinne
Ernoux (chanteuse et accordéoniste) et Yann-Sylvère Le Gall (raconteur) nous emmènent vers les
imaginaires de leur compagnie optimiste créatrice d’utopie spectaculaire.
 
Apérotomanie de la compagnie Dérézo se déroulera sur 4 dates dans 3 lieux différents à Rennes :
Dimanche 3 avril : Castel Jolly
Mardi 5 avril : Ferme de Quincé
Mercredi 6 et jeudi 7 avril : EESAB
Les prix varient de 5€ à 10€. Durée : 40 minutes.
 
Chez nous, la journée est rythmée par deux grands repas rituels, mais on oublie souvent de
réinvestir les deux petits : le petit déjeuner et l’apéritif.
L’apéritif est un rituel conséquent de la vie sociale, particulièrement en France.
C’est un temps à part qui conjugue jeu social et expériences culinaires, un moment détendu, qui, au-
delà de sa fonction de « mise en appétit » est une réactualisation de l’idée de partage.
Forme hybride d’apéritif et de théâtre, ce spectacle nous plonge dans un rituel, celui d’une possible
ouverture vers l’érotique. Apérotomanie réunit ainsi 40 convives autour d’un grand comptoir où
deux interprètes préparent et servent des amuse-bouches chargés de saveurs et de sens.
Dégustation de mets préparés à vue, deux vins naturels d’un cépage rare et oublié, et un
enchaînement caustique de textes littéraires d’autrices et d’auteurs sélectionnés avec soin.
Un moment délicat au cours duquel boire, manger et parler prendront une couleur particulière
puisque la nuit va tomber…
 
Dimanche 3 avril à 15h00 à The Roof-Origine à Rennes, BOB ET MOI en extérieur avec Alexandre
Virapin. Entrée libre. Durée : 50 minutes.
Spectacle sonore.
Alexandre Virapin nous propose une adaptation « in situ » de sa dernière création Bob et moi créée
en salle. Cette version en extérieur fait raisonner d’une façon singulière le récit intime de l’enfant
qu’il était et les mots de Bob Marley, le tout relié à l’environnement qui nous entoure et sensible au
vent dans les branches ou un oiseau qui chante.
 
Dimanche 3 avril à 16h30 dans la Maison du Livre de Bécherel, Béquille de la compagnie LaDude.
Entrée libre. Durée : 1h00.
Béquille ou Comment j’ai taillé mon tronc pour en faire des copeaux est une fable. C’est l’histoire
d’un personnage, Le Chou-Fleur, qui grandit en essayant de contourner sa propre part de violence. À
partir d’un geste, lever le menton pour rester digne, trouvé dans l’enfance et qui va s’installer
comme une béquille au fur et à mesure de sa construction, décliné jusqu’à plus soif jusqu’à ce qu’il
découvre le monstre qu’il en est devenu. Dans Béquille il est question de comment une identité se
construit et se déconstruit par le biais de notre expérience de la violence. De nos idéaux qui
deviennent nos monstres. Et de la nécessité de l’Autre.
 
Lundi 4 et mardi 5 avril à 21h00 au théâtre L’Aire Libre à Saint-Jacques-de-la-Lande, La Tendresse
de Julie Berès. Les prix varient de 4€ à 20€. Durée : 1h45.
Pour La Tendresse Julie Berès et son équipe sont allées à la rencontre de jeunes interprètes pour
ouvrir un champ de questionnements sur leur lien à la masculinité, à la virilité, à la façon dont ils se
construisent dans leur sphère intime : quels sont leurs modèles ? Leurs héritages ? Quel rapport
entretiennent-ils avec l’argent, l’amour, la drague, leur sexualité ? La consolation ? Il y a eu la
rencontre déterminante avec huit d’entre eux, issus de parcours (break, hip hop, danse classique) et
de milieux différents. À travers des fragments de pensées, de souvenirs, de révoltes ou de nostalgies
paradoxales entremêlés de récits fictionnés avec les auteurs, l’espace du plateau devient un lieu
performatif de tentatives et de partage où se dessine par la puissance de la danse et l’engagement
 
des corps, l’histoire de cette génération de jeunes hommes aux prises avec les clichés du masculin,
les volontés de la tradition et les assises du patriarcat.
 
Mardi 5 avril à 19h00 au Théâtre du Cercle à Rennes, BOB ET MOI avec Alexandre Virapin. Les prix
varient de 5€ à 10€. Durée : 1h15.
Spectacle sonore.
Nous sommes au cœur de la nuit et pourtant, impossible de dormir. Doutes, démons, angoisses
profitent de l’obscurité et du silence autour pour assaillir les esprits. Alexandre Virapin nous raconte
comment l’enfant plein de tristesse qu’il était en cette nuit d’insomnie va faire une découverte qui
va changer sa vie : Bob Marley.
Il nous fait découvrir l’histoire de Bob, ce chanteur populaire dont la renommée a dépassé les
frontières de sa Jamaïque natale pour s’étendre au reste du monde, en liant les récits de sa vie
intime.
Alexandre Virapin est membre de la compagnie BAJOUR et diplômé de l’École Supérieure du Théâtre
Nationale de Bretagne en 2015. Longtemps habitué aux créations collectives, il vient nous présenter
cette création en solo.
 
Mardi 5 avril à 20h30 au Théâtre du Vieux Saint-Etienne à Rennes, Robins – Expérience Sherwood
de la compagnie Le Grand Cerf Bleu. Les prix varient de 5€ à 15€. Durée : 1h50.
Le Grand Cerf Bleu s’empare de la légende de Robin des Bois pour questionner les valeurs de notre
présent. Le collectif est allé à la rencontre de citoyens engagés (activistes, écologistes et
personnalités politiques) afin de leur demander ce qu’évoque pour eux cette figure emblématique.
Leurs interviews sont restituées dans le spectacle, qui débute par une soirée thématique organisée
par des aficionados de Robin des Bois, dans une ambiance joyeuse et festivalière, composée
d’éléments de guinguette, de do it yourself écolo, et de végétation forestière. La situation bascule
quand Marianne, Petit Jean et Frère Tuck s’invitent à la fête…
 
Mercredi 6 et jeudi 7 avril à 21h00 au Théâtre National de Bretagne à Rennes, Ceux qui vont mieux
avec Sébastien Barrier. Les prix varient de 5€ à 20€. Durée : 2h00.
Sébastien Barrier célèbre ses héros : son père, le poète Georges Perros, un curé inconnu et les deux
musiciens du groupe de post-punk britannique Sleaford Mods. Naguère en proie à la mélancolie, ils
vont mieux aujourd’hui. Comment s’en sont-ils sortis ? Sébastien les regarde, les filme, les écoute.
Quoi de commun entre un séminariste défroqué, un curé ivoirien appelé en France pour cause de
crise nationale des vocations, un poète qui croit à l’amitié et le duo de Nottingham, Andrew Fearn et
Jason Williamson, qui hurle sa haine d’une société qui broie les humains ?
Sébastien Barrier lui-même : l’auteur et acteur, poète, prêcheur, pécheur et punk à ses heures. Avec
doute et ferveur, avec tendresse et ironie, en musique et en silence, il rassemble ses ouailles d’un
soir pour honorer ensemble ce qui fait aller de mieux en mieux.
 
Mercredi 6 avril à 18h00 au Théâtre de La Parcheminerie à Rennes, Le Chant du Père d’Hatice
Özer. Les prix varient de 5€ à 15€. Durée : 1h15.
Spectacle sonore.
En 1986, Yavuz Özer arrive en France pour offrir un avenir meilleur à ses enfants, pour travailler et se
fondre dans les usines, comme des milliers d’autres. Aussi loin qu’elle s’en souvient, sa fille Hatice l’a
toujours entendu chanter l’exil, le mal du pays, le déracinement. Aujourd’hui comédienne c’est sur
scène qu’elle l’invite à raconter ses tranches de vie. Ensemble, en turc ou en français, lui et elle
racontent ces histoires universelles ou singulières de leur génération, des galères de papiers au
désastre des conflits armés. Dans une sorte de cabaret où le public ne se contente pas d’être
spectateur mais participe également à la cérémonie, tous deux dialoguent, chantent et racontent
des histoires. Des histoires tendres et mélancoliques qui interrogent avec humour et délicatesse la
notion d’héritage entre une fille et son père tiraillé entre deux pays.
Ce n’est ni du théâtre, ni un concert, ni une fête : c’est un cabaret khâmmarât. Le mot vient de
l’arabe, il signifie « le lieu où l’on boit et où l’on chante ». Où la mélancolie s’efface pour laisser place
à la joie.
 
Du jeudi 7 au samedi 9 avril à 21h00 au théâtre L’Aire Libre à Saint-Jacques-de-la-Lande, Les
Possédés d’Illfurth avec Lionel Lingelser. Les prix varient de 4€ à 20€. Durée : 1h15.
Il est des légendes qui hantent les mémoires villageoises. C’est le cas de celle des Possédés d’Illfurth,
l’histoire de deux enfants supposés avoir été sous l’emprise de Satan. Cent vingt-cinq ans plus tard,
le comédien et metteur en scène Lionel Lingelser, natif de ce village, s’en empare à travers le regard
du personnage d’Hélios, avatar fantasmé de l’enfant qu’il était. L’exorcisme d’Hélios sera le théâtre,
l’outil salvateur de la libération de la parole face à l’abus, qui lui permettra de retrouver possession
de lui-même.
Seul sur scène, Lionel Lingelser tire un fil imaginaire et poétique jusqu’aux deux possédés,
interrogeant le rapport aux croyances et au mal.
 
Jeudi 7 et vendredi 8 avril à 20h00 à La Paillette à Rennes, Fracassé·e·s de la Zamak Compagnie.
Les prix varient de 5€ à 15€. Durée : 1h50.
Chaque année Ted, Charlotte et Dan se recueillent dans un parc au pied d’un grand arbre en la
mémoire de leur ami Tony, décédé à l’âge de 15 ans. Entre introspection et nostalgie de leur
jeunesse, les trois amis racontent leurs espoirs, galères et désillusions. En prise avec des jobs
ennuyeux et des vies étriquées, ils s’échappent dans des nuits sans fin, où la musique résonne aussi
fort que leur rage.
Symbole d’une génération en quête de sens, Fracassé·e·s est l’adaptation par Delphine Battour de la
première pièce écrite par Kae Tempest. Un texte ancré dans le bitume londonien, traversé d’éclats
et de fêlures, qui résonne dans une langue puissante et incantatoire.
 
Jeudi 7 et vendredi 8 avril à 19h00 et le samedi 9 à 16h00 au Théâtre National de Bretagne à
Rennes, Parpaing de Nicolas Petisoff. Les prix varient de 5€ à 20€. Durée : 1h10.
 
À qui les secrets de famille font-ils du bien ?
Voici l’interrogation principale de Parpaing, premier texte de Nicolas Petisoff. Le comédien y raconte
son parcours. Celui d’un enfant qui, quoi qu’il arrive, se réveille les matins parce qu’il y a forcément
un demain. Celui d’un jeune adulte qui doit décider de comment se présenter au monde parce qu’il
faut bien être quelqu’un. Celui d’un jeune homo dans une petite ville du centre de la France.
D’étape en étape nous accompagnons cet homme en devenir, qui construit son identité, parpaing
après parpaing. Mais que se passe-t-il lorsque ce que l’on a choisi d’être ne colle plus avec la réalité
que l’on découvre ?
 
Jeudi 7 avril à 19h00 au Théâtre du Vieux Saint-Etienne à Rennes, Inconsolable(s) de Chiendent.
Les prix varient de 5€ à 15€. Durée : 1h30.
Il et elle, les deux protagonistes de cette histoire, sont en couple dans la vie réelle. Ils décident de
venir jouer sur scène l’expérience de la séparation, devant les spectateurs. Sur un plateau de
théâtre, au présent de la représentation, ils décident de mettre en danger publiquement ce qu’ils
ont de plus précieux : l’amour de l’autre. Ce jeu dangereux de l’exhibition trafiquée surfe sur la
vague de la catastrophe. Par la mise en scène fictive de cette rupture, ils vont amorcer
l’effondrement de leurs certitudes et déstabiliser les fondements de leur rapport au monde.
Enfermés dans ce jeu dont ils ne maîtrisent plus les règles, la frontière entre le vrai et le faux, entre
la fiction et le réel, semble ne plus pouvoir se distinguer, leur équilibre psychique est mis à mal.
Dans une nature théâtrale hostile qui elle aussi se disloque, les deux individus sont amenés à faire en
profondeur l’expérience de l’angoisse, et à errer, stupéfaits, dans les ruines de l’incertitude.
 
Jeudi 7 avril et vendredi 8 avril à 21h00 au Tambour à l’Université de Rennes, Mes parents de
Mohamed El Khatib. Les prix varient de 5€ à 20€. Durée : 1h15.
Au cours de longues conversations virtuelles durant le premier confinement, Mohamed El Khatib a
invité les jeunes acteur.rice.s de la promotion 10 de l’École du TNB à se confier sur les relations
qu’elles.ils entretiennent avec leurs parents et l’héritage familial avec lequel ils.elles devront vivre.
Mes parents est l’aboutissement de ces échanges, détournant les écueils du spectacle de sortie
d’école de théâtre et parodiant celui des spectacles scolaires de fin d’année, en se posant la
question du regard, à la fois tendre et cruel, que les enfants portent sur leurs parents. Que savent les
enfants de leurs parents et que voudraient-elles.ils savoir ? De leur rencontre, de leur vie d’avant et
de leur vie d’aujourd’hui, une fois que les enfants sont partis. Comment peuvent s’exprimer la colère
en puissance ou bien l’amour indicible de cette nouvelle génération envers ses parents ?
 
Jeudi 7 avril à 16h00 au théâtre de La Parcheminerie à Rennes, Les Dimanches de Monsieur Dézert
avec Lionel Dray. Les prix varient de 5€ à 15€. Durée : 1h10.
Dans ce spectacle il sera question de cinéma, du grand jeu-concours de l’été, d’apocalypse, de
journaux à petits tirages, de cailloux, de hyènes et d’âme.
Voici l’histoire de Monsieur Dézert, histoire bien courte contenue dans le seul nom de cet homme.
Comme dirait l’autre : « Il vadrouille dans ces jours comme une putain dans un monde sans trottoirs
». Oscillant en ce début de XXe siècle entre l’expérience de la grande ville et la béance qu’elle
 
produit chez ceux qui la peuplent. Histoire d’un homme, employé dans un quelconque ministère, qui
n’a d’autre ambition que de vivre pleinement ses dimanches. Dimanche, jour d’aventures par
excellence, protégé par l’article 2 de la loi du 13 juillet 1906 qui garantit à chacun de pouvoir faire
comme tout le monde.
 
Vendredi 8 avril à 19h00 au théâtre du Vieux Saint-Etienne à Rennes, CHIEN.NE de Chiendent. Les
prix varient de 5€ à 15€. Durée : 1h00
Il et elle ont été un couple et il et elle se sont séparé.e.s dans leur dernière création. La solitude fait
prendre conscience à chacun.e qu’ielles ont parfaitement rejoué leur héritage familial et culturel.
Dans CHIEN.NE les deux protagonistes se proposent un rituel théâtral en trois actes pour se
métamorphoser : tuer le Père, tuer le mythe du héros masculin, et changer de paradigme. CHIEN.NE
tente d’aller jusqu’à l’effondrement des archétypes que nous incarnons dans nos récits familiaux et
culturels et sociaux. En sous-sol de la conscience, le spectacle travaille sur les figures bibliques et
mythologiques qui empruntent la construction de nos identités de genre dans nos récits personnels.
CHIEN.NE proposera finalement une terre fertile, prête pour la réinvention des mythes, de Soi et de
l’Autre. La question du genre est finalement transcendée par la question de l’Humanité. CHIEN.NE
est la suite de Inconsolable(s), présenté jeudi 7 avril au Théâtre du Vieux Saint-Etienne.
 
Vendredi 8 avril à 17h30 et 21h00 au Halle de la Brasserie à Rennes, Le Beau Monde de l'École
Parallèle Imaginaire. Les prix varient de 5€ à 10€. Durée : 1h15.
Dans la reconstitution parfaitement conservée d’un lieu typique du début du XXIème siècle, un
étrange rituel se perpétue : tous les soixante ans, trois acteurs tentent de reconvoquer ce que fut le
XXIème siècle en incarnant quelques fragments qui leur ont été transmis de génération en
génération par mémoire orale, comme un mythe ancestral. Depuis ce futur lointain dont nous ne
saurons que peu de choses, ils tentent de comprendre notre époque, ses rituels, ses mythologies,
ses usages étranges ou sublimes, et les individus qui l’ont composée. De manière presque
documentaire, le rituel perpétue à travers les siècles le portrait d’une génération telle qu’elle vivait
dans les dernières années de la civilisation industrielle : ses imaginaires, ses rêves, ses espoirs et ses
craintes, ses mythes, ses souvenirs.
 
Vendredi 8 et samedi 9 avril à 19h30 au Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne,
The End de Bert and Nasi. Les prix varient de 5€ à 15€. Durée : 1h00.
Spectacle visuel.
La fin est proche. Bert and Nasi peuvent même nous donner une date précise. « Mais la fin de quoi »
demandez-vous ? Et bien… la fin de leur collaboration artistique déjà, celle de notre monde ensuite.
Un spectacle qui nous invite à confronter nos espoirs et nos peurs quant au futur, de manière légère
et désinvolte. Primé par la compagnie Forced Entertainment en Angleterre, The End nous parle de la
catastrophe écologique de manière drôle et émouvante.
 
Samedi 9 et dimanche 10 avril à 14h00 et à 16h00 chaque jour au Centre Culturel de Liffré, Forêt
For Ever #2 de la compagnie Bakélite. Prix : 7€50. Durée : 1h00.
 
Une déambulation dans la Forêt de Liffré, le lieu sera dévoilé quelques jours avant la balade.
Le retour, la revanche, le défi ! On prend les mêmes et on recommence ! Forêt For Ever #2, c’est
deux fois plus de tout ce que vous voulez. C’est la réponse à toutes vos questions : la sirène aura-t-
elle atteint la mer depuis Liffré ? Pourquoi Bambie cuit-il à la broche ? Qui est cet enfant qui cherche
son papa et sa maman ? Le loup et le petit chaperon rouge auront-ils cessé leurs enfantillages ? La
compagnie Bakélite s’entoure d’une dizaine de camarades pour une semaine d’immersion en forêt.
Forêt For Ever #2 est une plongée intense dans la vie intime de nos héros de cinéma et autres
personnages de conte égarés !
La Cie Bakélite est conventionnée avec la ville de Liffré dans le cadre du dispositif « Résidence-
mission ».
 
Les travaux à suivre
Depuis ses débuts, le Festival Mythos s’engage aux côtés des artistes pour les accompagner dans
leur processus de création et de diffusion de leurs œuvres. Parce que la coopération est essentielle
entre les personnes, artistes-diffuseurs-publics, plusieurs partenariats permettent ces échanges sur
les territoires au niveau national et international.
 
Jeudi 7 avril à 12h30 à la Paillette à Rennes, Sirènes de la compagnie 52 Hertz. Le prix est 5€. Durée
50 minutes.
Sirènes — écriture de plateau pour vivarium — est un spectacle en cours de création où l’on suit
trois femmes qui tentent d’incarner la figure emblématique de la sirène. En détournant les codes et
les attributs liés au « féminin » qu’on associe à la sirène, elles décident de prendre cette figure au
premier degré : une créature hybride mi-humaine mi-animale, dégenrée, désexualisée, exposée
dans un vivarium au regard des spectateurs. Elles interrogent par-là les récits communs, nos
représentations du féminin, du sauvage, notre rapport au savoir et à ce que nous nous entêtons à
nommer « nature ».
 
Jeudi 7 avril à 12h30 à la Péniche Spectacle à Rennes, Ode maritime de Lena Paugam. Le prix est
5€. Durée 40 minutes.
Fernando Pessoa écrit Ode Maritime sous le nom d’Alvaro de Campos, tour à tour sombre et solaire,
mélancolique et impétueux, pratique et insensé, homme, femme, dieu, immensément généreux,
infiniment gourmand…
 
Vendredi 8 avril à 12h30 au Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne, The
Beginning de Bert and Nasi. Le prix est 5€. Durée 50 minutes.
Après The End (présenté vendredi 8 et samedi 9 avril au CCNRB), Bert and Nasi créent The beginning,
leur nouvelle pièce chorégraphiée.
Par le biais d’un éclairage innovant, d’une caméra projetée en direct et d’un texte, l’œuvre se tourne
vers l’infini passé comme une façon d’imaginer collectivement où nous pouvons aller ensuite. En
 
utilisant le médium exaltant du théâtre en direct, les deux performeurs nous préparent une forme
immersive épique !
 
Vendredi 8 avril à 11h00 au théâtre de la Parcheminerie, Pour un temps sois peu de Lena Paugam.
Le prix est 5€. Durée 40 minutes.
Spectacle sonore.
Laurène Marx, autrice de la pièce Pour un temps sois peu, se définit elle-même comme « une autrice
non binaire gender fluid ». Elle raconte ici le parcours d’une femme trans en abordant la question de
son rapport à l’idée de féminité.
 
Vendredi 8 avril à 14h30 au théâtre de la Parcheminerie, Katherine Poneuve du Groupe O. Le prix
est 5€. Durée 40 minutes.
Spectacle sonore.
Des chansons – les siennes – qui dormaient dans un coin de sa mémoire, des lectures féministes qui
les ramènent à la vie : dans un solo qui mêle danse, théâtre et chant, Lara Marcou part à la
recherche d’un destin de femme.
 
Vendredi 8 avril à 16h00 à la Paillette à Rennes, Ici commence le pays de la liberté de Jean Le
Peltier. Le prix est 5€. Durée 50 minutes.
Deux comédiens sont embauchés pour une reconstitution historique qui met en scène un « Arbre de
Mai ». Mais la reconstitution dégénère. L’attaché culturel du village se met à y croire clairement trop
et, emporté dans son délire, les villageois perdent eux aussi lentement le sens des réalités.
Comment acheter ses billets pour le festival ?
Il est possible d’acheter les billets à plusieurs endroits : à l’accueil du théâtre L’Aire Libre, qui se situe
dans le hall du théâtre, à côté du bar. Une billetterie en centre-ville est également installée au
Théâtre de la Parcheminerie du jeudi au samedi de 11h à 19h jusqu’au démarrage festival. On peut
aussi prendre ses billets directement sur le site du festival du 1er au 10 avril 2022, dans les Jardins
du Thabor, par l’entrée place Saint Melaine.
Vous pouvez aussi les acheter directement sur le site internet ou par téléphone.
Numéro de téléphone : 02 99 79 00 11
Site internet : https://www.festival-mythos.com
Il est aussi possible d’acheter le « Pass VIF » Very Important Festivalier à 25€ vous permet de
bénéficier de réductions sur tous les spectacles et concerts (dans la limite des places disponibles).
Si j’ai besoin d’infos sur les spectacles, les concerts ou autre chose sur le festival et ses activités :
l’équipe à l’accueil est aussi là pour ça !
Adresse de la parcheminerie : 23 rue de la parcheminerie, 35000 rennes.
Adresse du théâtre : 2 place Jules Vallès à Saint-Jacques-de-la-Lande.
 
Adresse du festival : Jardins du Thabor, entrée place Saint-Melaine.
 
À bientôt sur le festival !